Le cloporte : Porcellio scaber
®
Le cloporte (Porcellio scaber)

Ramassez vos dysdères et vos mygales aussi,
Sinon, votre compost, vous le ferez tout seul.
Je ne travaille plus, chaque jour, toute la nuit.
Je me mets en vacance du côté de Courseulles.
Je m'en vais retrouver mes cousines ligies
Qui m'apprendront la nage et la plongée aussi.

Est-ce une sinécure, la vie dans le pourri,
Á surveiller de près les vers, les bactéries ?…
Faire de la chimie fine exige des qualités
Et ISO 9000 depuis des milliards d'années !
Qu'un microbe se trompe avec une molécule,
C'est toute la planète qui l'aura dans le cul.

Alors, laissez-moi faire mon travail invisible !
Dites aux vôtres de mettre un peu plus de frein
Aux recherches chimiques, conneries indicibles,
Trop souvent inutiles, voire sans lendemain,
Qu'ils déversent par tonnes sans savoir les effets
Sur les écosystèmes ou la diversité,
Sans savoir ni pourquoi, ni comment leur santé
Ou leur progéniture en seront affectés…

La fin de votre monde est le début du mien.
Vos cadavres immondes satisferont mes faims.
Je me fiche bien que le diable vous emporte...
En quittant mon abri, rabattez donc la porte !


Jardin de Kerpotence, Hennebont.