Le canard chipeau : Anas strepera
®
Le canard chipeau (Anas strepera)



J'aimerais vous poser juste cette question...
Si j'étire fort une aile, la patte en même temps...
Est-ce ça qu'on appelle la pandiculation ?

__ Certes oui, mais il faut le faire tout en baillant... __

Ma lagune s'assèche et les vases craquèlent.
Des talèves sultanes et des foulques se mêlent
Aux troupes d'arlequins qui sont de noir vêtus
Et aux barges à queue noire qui nous sont revenues.

Une cigogne blanche s'ennuie sur une patte.
Plus rien ne l'intéresse et plus rien ne l'épate,
Pas même le milan qui plane sur les roseaux
En se jouant des vents qui rayurent les eaux.

J'ai caché mes enfants avec des mouettes rieuses,
À moins que ce ne soient des goélands railleurs
Qui sont pareillement bruyants comme ces chieuses
Qui chamaillent tout le temps. Les mènerai ailleurs,
Sitôt qu'ils seront grands. Seulement pour l'instant,
Les mouettes batailleuses assurent leur protection.
Il faudrait être fou, tout à fait inconscient,
Pour affronter de face leurs immenses bataillons.

Je ne quitterai pas ma lagune natale.
Franchement, je dois dire, migrer en Ethiopie...
Je ne sais pas où c'est. Ça me serait létal !
Je passerai l'hiver dans mon Andalousie.

Coto Doñana, Andalousie.