®
Cataclysme



Catastrophe ! c'est le drame, Zibeline Zébrâne,
Sur laquelle comptait le peuple des pâtures,
Au muscle d'une cuisse, souffre de déchirure.

Les poissons du bocal ont enfin un sujet
Pour les informations, car l'insécurité,
Depuis les élections - Miracle ! - a disparu (?)
Et on n'en parle plus.

Morue en fait la une, parle de cataclysme
Et Bison sur les dunes, qui vient faire du tourisme,
Est même relégué au rang de fait d'été
(De ceux qu'on n'écoute pas puisqu'on est en vacances,
La laine tondue ras à se dorer la panse).

Le peuple des pâtures déjà anesthésié,
Je veux que par des jeux, son esprit détourniez.
Ça fera mes affaires,
mâchonnait le Bélier
Et si on est champion, il sera à mes pieds.
Si on perd, je m'en fouts. J'arguerai que les joueurs
Sont tous des colorés qui n'avaient pas à cœur
De nous faire gagner. D'ailleurs, je les ai vus,
Ils ne se cachent plus. Ils ne chantent jamais
Notre hymne bucolique qui parle de sillons,
Abreuvés de sang frais, où croît notre gazon,
Nos herbes dactyliques.


L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (27 mai 2002)__________