®
Les canards déchaînés



Ce matin, dans la presse, tous les canards s'empressent
De condamner Chimère et ses joueurs aux galères.

« Tous gonflés d'arrogance, frisant l'impertinence
Et pleins de suffisance jusqu'à l'outrecuidance,
Limite condescendance, vivant dans l'abondance,
Voire même dans l'opulence, alors que leur naissance
Les eût conduits, je pense, pour cause d'ignorance
Et d'inintelligence, dès leur adolescence,
Droit à la délinquance avec pour conséquence :
Délits et contredanses, trafics d'influence,
Refus d'obéissance, jamais de repentance
Quand bien même on les tance, meurtre par imprudence,
Conduite à contresens, absence de bon sens,
Manque de transparence, usage de la violence,
Coups et intumescences, diverses manigances
Du sniffage d'essence qui a une incidence
D'abord sur la croissance, puis sur l'incontinence,
Installe l'impuissance faute de turgescence,
L'indolence, l'impotence, ou pire la déchéance
La démence, l'indigence à l'absence de licence
Pour manque de performance.
______________________Pour eux pas d'indulgence,
Ni même de clémence, une seule sentence
Au terme d'une audience d'un procès en vengeance
(Pas besoin de défense), la mort à la potence
Qui fera délivrance de toute cette engeance
N'apportant que nuisances durant notre existence.
»

Les canards unanimes, dans la presse défaisaient,
Tous ceux qu'ils avaient faits.
______________________Sont-ils pusillanimes ?

L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (12 juin 2002)__________