La caille des blés : Coturnix coturnix
®
La caille des blés (Coturnix coturnix)


Paye tes dettes, paye tes dettes…
________________________Coturnix, coturnix…
Wet my lips, wet my lips…
_____________Bück den Rück, Bück den Rück…

J'apporte à la grammaire une contribution
Sans laquelle sans doute les onomatopées
N'eussent jamais connu ni le début d'un sens,
Ni le sens qu'on accorde au cri que l'on imite
Ou bien à l'harmonique que délivrent les sons,
Ou leur imitation…

Du glouglou des bouteilles, du frou-frou du jupon,
Du cui-cui de l'oiseau, du meuh meuh de la vache,
Du coin-coin du canard, du coucou du coucou,
Du chiffchaff du pouillot, du gongongon des oies,
Du pouët-pouët du klaxon, du ouah-ouah du pitbull,
Du toc-toc sur la porte, du plic-ploc de la pluie,
Du tchou-tchou des vieux trains,
" Dodes kaden " des trams chers à Kurosawa,
Du be bop à Birdie, du pin-pon des pompiers,
Du boing boing de l'avion qui se crash à Nouïorq,
Cliquetis de l'outil, du bobo sur le doigt,
Du vraoum de l'auto qui fait paf le chien,
Du bouhou du bébé, du ronron du miaou,
Du baragwin breton, du jevousaicompris,
À vos ordres et au pied, a voté. Au suivant…
Une pipe, la totale ou c'est pour emporter ?

C'est pour ça qu'on se tait.

Cela dit, j'aime moins les panpan des fusils,
Le pfuiitt-pfuiitt des plombs de chasse...

Mais si je les entends, c'est que l'on m'a raté...
Alors, vite, bien vite, je me pose dans les blés
Et grogne ma colère.

La Perdrière, Villaines le Juhel.