Avænie victis
®
Avænie victis



Biquette ne voulait plus faire dans la dentelle,
Être un second couteau, l'ombre de Pie-Panthère.
Avec le Ragondin, elle alla sur les terres
De Flamant, ballotté, soutenir avec zèle
Son concurrent Spatule pour qu'il fut député,
Pour que les bœufs honnis connussent la défaite,
Intégrale, achevée, qu'ils fussent à jamais,
Au pays des pâtures, tout à fait dépités
Et qu'elle et son Bélier puissent encore faire la fête.

Accordons nos violons et fourbissons nos armes.
Il faut que le Flamant soit mis sur les rotules,
Qu'il se taise à jamais, pour toujours capitule,
Qu'on le chasse, qu'il finisse sa vie chez les Gétules,
Piqué par le venin des grosses tarentules,
Tout couvert de pustules, le foie plein de fistules…
Qu'enfin l'on congratule, notre amie la Spatule
Afin que les pâtures soient une vallée de larmes.


L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (13 juin 2002)__________