Areva, ce qu'areva !
®

Areva, ce qu'areva !

Areva, ce qu’areva » fit savoir Épinet*…
C’est un vrai sac de nœuds. Nous l’avons tricoté.
À force de soutenir des présidents fantoches
Pour qu’on puisse, aux Pâtures, s’en mettre plein les poches,
Piller leurs minerais, accaparer leurs terres,
Ne rien vouloir entendre et leur dire de se taire,
Permettre à quelques brutes militaires qu’on armait
De s’en prendre aux civils et de les massacrer,
Les violer sous leurs tentes, d’égorger les enfaons…
Méhara** et Sardine*** se sont fait un serment : »
Puisque, quoiqu’on propose, la réponse est makach
Tes glaouis, on les coupe, sinon on les arrache.
On vous fera la guerre, jusqu’au bout, à l’outrance,
Libérer le pays dit de la Transhumance...
Mais ça c’était avant, au gré de bons accords,
Que nous avons changés pour quelques pièces d’or.
Méhara n’est plus rien et mange dans notre main !
Le mariage est rompu. La carpe et le lapin
Sont dans le fesh fesh, encore plus dangereux.
Bien malin qui pourra arriver à bout d’eux !

17 janvier 2013 / «® / ©»



*Épinet est le ministre des guerres coloniales de Scorpion
**Méhara se targue d'obtenir l'indépendance du pays de la Transhumance
***Sardine se plaint souvent qu'on le charriât.