L'apollon : Parnassius apollo
®
L'apollon (Parnassius apollo)



J'ai failli disparaître et sur mon avenir
Personne n'aurait parié. J'étais à faire Pythié !

Je ne fréquentais plus mes montagnes en été.

Pour me collectionner, on me faisait mourir
D'une goutte d'éther et les ailes étalées,
On me faisait sécher. Alors, plus j'étais rare
Et plus j'avais de prix et plus j'étais chassé
Et moins j'étais nombreux. Ça n'a rien de bizarre.

Les hommes disent souvent, en jurant leurs grands Dieux
Que la vie est, pour eux, le bien le plus précieux,
Mais ils s'empressent de tuer pour avoir des trophées,
Des œufs ou des insectes, des huîtres fossilisées.

Pour l'or et les diamants, les rubis, les turquoises,
Ils génocident toutes les nations iroquoises !
Pour posséder enfin LA boîte de camembert,
Ils seraient vite prêts à la guerre nucléaire.

Je n'aime finalement que ceux qui collectionnent
Les cuites le samedi, conduisent leurs autos,
Écrasent leurs enfants en faisant des tonneaux
Et finissent par crever le nez dans leur Klaxon.

Sierra Nevada, de Cazorla, Pyrénées, Alpes, Jura, Rhodopes, Carpates, Dövre Fjell, etc.