Sabotage !
®
Laisse aller, c’est une Valls…



Fallait-il que je sois à ce point aveuglé
Pour que sur les Pâtures où tout est déréglé
Je ne vois pas Vipère* que je croyais cachée,
Attendant que son heure vienne enfin à sonner
Pour qu’alors elle installe, pour une éternité,
La dictature rêvée : bien faite pour bien durer.

Fallait-il qu’à ce point l’on m’ait rendu si sourd
Pour ne pas percevoir le venin des discours
Que Vipère distillait aux pitbulls de sa cour
Parlant très simplement de l’aide au retour
Pour les bêtes immigrées qu’il faut chasser à courre
Puisqu’il était trop tôt pour les camps et les fours.

Fallait-il que je sois à ce point dépourvu
De jugeotte pour comprendre que toutes ces gardes à vue,
Ces fouilles au plus profond du moindre trou du cul,
Ces empreintes génétiques pour un tag dans la rue,
Ces interpellations pour la moindre bévue,
Voulaient que l’on prenne peur de son ombre aperçue…

Pour qu’arrivent Vipère et son aréopage
Qui nous frotteraient les côtes pour que l’on reste sages,
Pour qu’on ne dise mot jusqu’à l’équarrissage,
Vers lequel on irait, prisonniers des grillages
Qui nous avaient tenus à l’abri des orages,
De la peur infondée et des enfantillages.

Bernique**, qui se soûle et tombe de son rocher,
N’arrive pas à une telle duplicité.
Son programme, il est vrai, totalement suranné
Est jugé obsolète par les patrons gavés
Et qui sentent que les crises quand elles vont les frapper
Voudront qu’il y ait un chef qui sache les protéger.

Vipère fera l’affaire… Ministre de l’Intérieur,
Il est de ces étoffes qui font les dictateurs.
Au pays des Toros, il rêvait d’être tueur
Comme l’étaient ses amis avant qu’arrive l’heure
De partir au plus vite pour un quelconque ailleurs
Et se mettre au service des riches, des banqueteurs.

Vipère n’en est encore qu’aux phases préparatoires…
Il abreuve ses amis et flatte son auditoire.
Les réseaux d’influence ne marquent pas l’Histoire
Qui oublie les archives de sinistre mémoire,
Des crimes et des méfaits, elle fait un moratoire
Et leurs auteurs sont tous, au pire, au purgatoire !

24 mai 2013 / «® / ©»



*Vipère n'est pas encore apparue au pays des Pâtures... mais ça ne saurait tarder. Vipère est un personnage politique qui apparaît de façon récurrente pour conduire les peuples à leur ruine. Mais il se peut que Vipère soit déjà là et que l'on n'ait pas encore bien su la voir...


**Bernique et son père, le Loup sont deux personnages de la Medef comédie, censés interpréter la droite la plus extrêmement imbécile vers laquelle sont censés se tourner les plus extrêmes imbéciles éructant sur les Pâtures.